KARNAPIDASANA, de karna signifiant « oreille » et pidana signifiant « presser ou appuyer », est la « Posture des oreilles douloureuses » ou « Ear Pressure Posture » en anglais.

Niveau : Intermédiaire.

Karnapidasana est une posture de Yoga qui augmente la flexibilité de la colonne vertébrale, des hanches et des genoux. Les rhomboïdes et les trapèzes sont étirés par l’abduction des omoplates et la pression exercée sur le dos par le bas du corps. Elle a aussi un effet très apaisant sur le mental et libère l’accumulation de tensions dans le dos après de trop longues périodes en position assise ou debout. Cette posture exerce aussi une action bénéfique sur la glande thyroïde en douce pression.

Pour profiter pleinement de cette posture, il est important de soigner la qualité de sa respiration. Dans Karnapidasana, le poids du bas du corps fait pression sur le buste qui est en flexion maximale. L’expiration s’accompagne donc d’une compression des cavités abdominale et thoracique. La limitation respiratoire imposée par cette posture ne pose en général pas de problème majeur à la condition que le corps soit assez souple pour pouvoir se relâcher. Il est donc très important de travailler dans la détente et avec la gravité qui exercera son action pour ramener le corps naturellement vers le sol. L’engagement musculaire est fortement déconseillé dans cette posture. C’est donc une posture de Yoga (asana) qui est préférable d’aborder en « Yin » c’est-à-dire qu’il faut être capable de la maintenir plusieurs minutes sans effort pour en ressentir les bienfaits. Par contre, s’il y a des tensions musculaires particulièrement le long de la colonne vertébrale, la faible amplitude des mouvements respiratoires se traduira rapidement par une difficulté des muscles à soutenir l’effort. Dans ce cas, il faut quitter la posture. Veillez bien à votre relâchement, particulièrement au niveau des machoîres, du ventre et des muscles du dos. Le poids du corps ne doit reposer en aucun cas sur vos cervicales, particulièrement la C7. Il est conseillé de travailler avec une couverture bien pliée, placée sous les épaules ainsi que sur la longueur de la nuque pour adoucir la compression du haut du corps sur le sol.

Karnapidasana est la contre posture de Sarvangasana, ou « posture de la chandelle », en ce qui concerne les épaules, car là où il y avait extension du dos et des omoplates, il y a maintenant flexion dorsale et abduction des omoplates si bien que les muscles qui étaient actifs dans cette posture sont maintenant étirés.

Les instructions suivantes sont données à titre indicatif. Il est conseillé de réaliser cette posture sous la supervision d’un professeur de Yoga certifié ayant lui-même une expérience dans l’enseignement de cette posture. Il est également vivement recommandé de pratiquer avant Karnapidasana, la posture de Halasana ou « posture de la charrue » qui est son point de départ naturel.

Prenez soin de bien réaliser chaque étape de cette posture de Yoga (regardez les intructions sur la photo) :

1 | Karnapidasana est une posture qui se pratique généralement à la suite de Sarvangasana ou d’Halasana. Nous décrirons les étapes à partir d’Halasana. Une fois dans cette posture de Yoga, inspirez et tendez bien les jambes au-delà de votre tête en vous assurant d’avoir les orteils bien roulés sur votre tapis. Les fémurs pressent vers le haut afin d’assurer de l’espace dans le bas du ventre. Vos mains sont bien à plat sur le sol ou peuvent encore supporter votre dos à la hauteur de vos reins.

2| À ce stade, prenez une profonde inspiration et sur votre expiration, fléchissez doucement les jambes en laissant vos genoux converger vers le sol à côté de vos oreilles.  Une fois les genoux en contact avec le sol, vous pouvez mettre vos bras à plat sur le sol derrière le dos, paumes à plat ou avec vos doigts entrelacés comme pour former un poing d’appui à la terre. Il est aussi possible, de placer vos bras autour de vos cuisses en enlaçant vos jambes avec vos genoux près de vos oreilles. Vous pouvez également disposer vos bras le long de vos jambes en saisissant le dessous de la plante de vos pieds (voir la photo).

3 | Au début, gardez le maintien de la posture juste quelques secondes puis allongez le temps pour plusieurs minutes. Pensez à respirer dans la détente en limitant au maximum les contractions musculaires.

4 | Pour sortir de Karnapidasana, inspirez profondément puis sur l’expiration tendez à nouveau les jambes pour repositionner le corps dans Halasana. Ensuite, en vous aidant de vos bras et de vos mains bien à plat sur le sol, déroulez la colonne vertébrale à la terre, vertèbre après vertèbre jusqu’au coccyx. Freinez bien la descente du bassin vers le sol afin de dérouler la colonne vertébrale progressivement. Pour cela pressez bien sous vos mains. Une fois la colonne bien déroulée sur le sol, les jambes vont s’allonger sur la longueur de votre tapis. Restez plusieurs minutes en Savasana afin de rétablir le volume sanguin sur l’ensemble du corps notamment dans la profondeur des organes. Respirez calmement et appréciez les sensations d’espace et d’ouverture du corps et de l’esprit.

Quelques observations concernant le travail de Karnapidasana :
Assurez-vous d’avoir l’estomac vide lorsque vous pratiquez cette posture de Yoga. Veillez constamment à ce que le poids de votre corps repose plus sur les omoplates et les épaules que sur les cervicales. Ne forcez pas les genoux vers le sol afin d’éviter toute pression sur les cervicales. En rapprochant les omoplates, vous libérerez de l’espace sur la C7 (7ème cervicale). Travaillez dans la détente et avec la gravité particulièrement dans les expirations.