Qu’est-ce que le Yoga Vinyasa ?

Le Yoga Vinyasa, ou plus précisément le Vinyasa Krama Yoga, est une pratique du yoga très ancienne. Elle est à la fois physique et spirituelle. Pourquoi ? En intégrant le mental, le corps et la respiration en une seule unité fonctionnelle, le yogi va expérimenter ce qu’est une des formes les plus complètes du yoga. Dans le Yoga Vinyasa, la pratique des postures de yoga ou asanas va se travailler en relation étroite avec le mouvement et leurs variations. L’enchaînement fluide des postures de yoga (vinyasa) sera perçu comme les grains d’un mala. De cette façon, chaque « grain » ou asana sera relié étroitement par un fil conducteur qui guidera le vinyasa dans son ensemble pour en former une unité logique et bénéfique pour l’être. 

Un style de yoga caractérisé par le mouvement et la respiration.

Le terme Vinyasa vient de « nyasa », un mot sanskrit qui signifie « placer » ou encore “toucher”.

Ainsi, dans l’hindouisme, “nyasa” fait référence à un rituel tantrique impliquant une série de touchers à des endroits spécifiques du corps. Tout d’abord, ce rituel est réalisé par un rishi ou “celui qui voit”. Ensuite, ce dernier va chanter un mantra spécifique en le “plaçant” sur une partie du corps pour confèrer au croyant la présence d’une divinité dans son corps afin de le rendre plus divin.

D’autre part, dans le yoga ou la méditation tantrique, les pratiquant.e.s peuvent s’imposer les mains ou « placer » mentalement un mantra à des endroits spécifiques du corps.

Puis, par extension, ce mot va suggérer de placer ou de poser la respiration au sein du mouvement induit par les postures de yoga. C’est la raison d’être du Yoga Vinyasa.

Le Yoga Vinyasa perçu comme une mélodie.

À vrai dire, nous pourrions comparer le Yoga Vinyasa à de la musique. Pareillement, chaque note de musique, (do-ré-mi-fa-sol-la-si-do) incluant les bémols et les dièses, représenterait une posture de yoga qui, enchaînée ou orchestrée, créerait une mélodie.

De cette manière, le yogi deviendrait le compositeur et l’interprète de la musique qu’il crée en essayant de l’harmoniser et de la rendre mélodieuse. Comme en musique, il existe des gammes toutes faites dans le Yoga Vinyasa. Par exemple, les salutations au Soleil A et B, sont des Vinyasa standardisés tout comme les gammes musicales pour la musique.

En poursuivant l’analogie, nous pouvons dire que les gammes majeures et mineures de la musique seraient le pendant des Yoga Vinyasa plus solaires ou plus lunaires. En conséquence, la salutation à la lune est un Yoga Vinyasa d’orientation lunaire, féminine qui s’opposerait aux salutations au soleil, plus solaires.

Attention au danger de la dissonance.

La composition d’un Yoga Vinyasa est infini tout comme la composition musicale. Cela est d’autant plus vrai, qu’il existe beaucoup plus de postures de yoga que de notes de musique. Pensez un peu qu’avec les notes de musique, les musiciens ont pu composer des types musicaux différents et variés allant de la musique classique à la musique rock. Cette variété est identique avec les Yoga Vinyasa. À partir de quelques postures de yoga, Le yogi peut aussi « composer » un nombre infini de Yoga Vinyasa où d’enchaînement d’asanas. Toutefois, ce champ de possibilités ne signifie pas que nous devons faire n’importe quoi. Tout comme avec la musique, le yogi doit respecter des règles d’harmonie, de construction, de rythme et d’intention pour ne pas sombrer dans la dissonance.

Quelles sont les règles à suivre lorsqu’on pratique le Yoga Vinyasa ?

“Yoga” signifie littéralement « joug » et par extension, « union » ou encore « fusion ». Ainsi, pour composer un Yoga Vinyasa dans les règles de l’art, il faudra chercher à unir particulièrement le corps, la respiration et le mental. Par conséquent, l’enchaînement des postures de yoga, leur rythme, leur maintien, leur construction…devront être structurer pour atteindre cet objectif. En sanskrit, le mot « vinyasa » vient du préfixe « vi » signifiant « variations » et du suffixe « nyasa » signifiant « dans les paramètres prescrits ». Ces “paramètres prescrits” ont été définis dans le Yoga-Sutra de Patanjali. Par exemple, nous pouvons mentionner : Sthira ou Stabilité, Sukha ou bien être, Prayatna Sithila ou respiration douce et longue. Ainsi, le yogi qui compose un Yoga Vinyasa doit suivre ces paramètres de base auxquelles s’ajoute une connaissance approfondie des postures de yoga, de leurs instructions, de leurs bienfaits et de leurs interactions les unes avec les autres.

formation de yoga et anatomie

FORMATION DE YOGA

YOGA ET ANATOMIE

Découvrez cette formation de yoga et anatomie en ligne intitulée : Principes et applications de l’anatomie adaptée à l’enseignement du yoga.

Quelles sont les erreurs à éviter pour réussir un Yoga Vinyasa ?

Tout d’abord, il est important de ne pas aller trop vite dans l’enchaînement des postures de yoga. Plus vous allez vite et plus vous risquez de vous déconnecter de la conscience de votre corps et de votre respiration. L’alignement du corps demande du temps et de la concentration. La tendance actuelle est au contraire de vouloir ralentir encore plus le mouvement (Slow Flow) afin d’étirer les inspirations et les expirations. Aussi, un Yoga Vinyasa ne devrait jamais se nourrir d’une respiration buccale mais au contraire nasale. Par conséquent, si vous respirez par la bouche, c’est le signal du corps que vous mettez trop d’intensité dans le mouvement. Au contraire, en ralentissant le mouvement et les enchaînements, vous irez chercher tous les bienfaits des postures du yoga. Votre mental sera calme et en paix. En plus, vous ressentirez tout votre être en mouvement, aligné et stable.

Un yoga qui fait mal est un yoga mal fait.

N’essayez-pas d’accélérer l’enchaînement des postures de yoga !

En allant trop vite, vous risquez également d’engendrer des micro-traumatismes ou blessures plus conséquentes. Statistiquement, le yogi se blesse souvent en sortie de posture. Cela est dû en partie à une mauvaise compréhension de ce qu’est une asana. L’asana ou posture de yoga se réalise en trois phases :

  • Premièrement, on construit la posture en pensant aux alignements corporels.
  • Deuxièmement, on maintient la posture de une à plusieurs respirations.
  • Finalement, on sort de la posture selon un « effet miroir » d’inversion des alignements du corps.

En respectant cette règle de base, vous limiterez les risques de blessures ou de micro-traumatismes.

Le Yoga Vinyasa n’est pas une quête de la performance.

Une autre erreur consiste à vouloir aller trop loin dans un étirement, un engagement musculaire ou un équilibre. En fait, cette tentation est souvent reliée à l’ego. Ce dernier pousse à la recherche de performance ce qui est à l’encontre de la philosophie du yoga qui, à l’inverse, pousse le yogi au respect de soi, de son corps et des autres. Avant tout, rappelez-vous qu’un yoga qui fait mal est un yoga mal fait. De même, le concept du « no pain, no gain » est également un non sens dans le yoga. Dans un tel cas :

  • La qualité du Yoga Vinyasa va se détériorer naturellement.
  • Les alignements dans les postures deviendront plus aléatoires.
  • La respiration sera plus courte, hachée et sans profondeur.
  • En dernier lieu, le mental sera plus agité.

À l’opposé, le Yoga Vinyasa doit se penser en terme de fluidité du mouvement et du souffle ainsi qu’être harmonie et paix intérieur. 

Surveillez la chorégraphie !

Une autre erreur qui peut se voir dans un Yoga Vinyasa est la tendance, héritée du monde de la danse et de la gymnastique, de vouloir « chorégraphier » les postures de yoga. Même s’il n’est pas mal en soi, de rechercher des mouvements « inédits » rappelez-vous que le yoga, selon les textes anciens, est en priorité,

« Yoga Chitta Vritti Nirodha »

ou : « Le Yoga est l’arrêt de l’activité automatique du mental ». (Yoga-Sutras de Patanjali – I.2). Par conséquent, le but ultime de la pratique des asanas est de maintenir un mental calme et neutralisé. Le Yoga Vinyasa permettra d’atteindre cet état à la condition que tout mouvement ou toute posture ramènent le yogi vers cet état. 

La respiration est l’essence du Yoga Vinyasa.

Un peu plus loin, Patanjali dit, dans son sutra III-1, que Dhâranâ, ou la concentration, poussera le yogi vers une écoute subtile de sa respiration et de son intériorité. Identiquement, dans le Yoga Vinyasa, le yogi devra rester toujours concentrer sur sa respiration en pensant que celle-ci emballera le mouvement.

Concrètement, il respectera 4 phases essentielles :

  • Premièrement, il commencera par inspirer.
  • Ensuite, il amorcera le mouvement.
  • Troisièmement, il finira le mouvement
  • Et finalement, il terminera son inspiration.

Enfin, il agira identiquement lors de ses expirations. En conclusion, plus le yogi est expérimenté dans sa pratique, plus long sera son souffle, plus long sera son mouvement et, donc, plus lent sera son Yoga Vinyasa.

Pratiquons ensemble : Yoga Vinyasa pour débutant.e.s.

Maintenant, préparez-vous à suivre ce cours de Yoga Vinyasa spécialement conçu pour les débutant.e.s où nous allons travailler sur le mouvement respiratoire. Durant cette séance, vous pourrez appliquer les règles et les préceptes du Yoga Vinyasa. 

Ce sera l’occasion pour vous, de prendre votre temps pour synchroniser votre respiration avec l’enchaînement des postures de yoga.

Pour commencer, voici quelques recommandations avant de faire cette séance :

  • Essayez de conserver un mental calme et sans agitation.
  • Pensez à ne pas augmenter les battements de votre coeur et à ne jamais respirer par la bouche.
  • Ne précipitez rien.
  • Comme cette séance de Yoga Vinyasa est orchestrée autour d’un Slow Flow, vous pourrez affiner vos alignements et sortir de vos postures délicatement.
  • Expérimentez et ne vous découragez pas. Le Yoga Vinyasa est avant tout une question de pratique et de régularité.

Très belle séance !

Le Vinyasa Yoga en 10 points :

Vous avez aimé cet article, partagez-le sur :

Publication originale le 19 mai 2021, mise à jour le 08 avril 2022.

Vous cherchez une formation de yoga en ligne ?

Découvrez l’ensemble de nos formations de yoga en ligne ouvertes à toutes les personnes qui souhaitent approfondir leur connaissance, leur pratique personnelle et/ou leur enseignement du yoga. Ces formations sont proposées dans un cadre d’apprentissage académique ou plus informel. 

Auteur

Christophe Kieken

Christophe Kieken

Christophe cumule plus de 15 ans d’expérience internationale dans l’enseignement du yoga. Il enseigne régulièrement en Europe et en Amérique du Nord. Avant cela, Il fut formateur en entreprise, enseignant en technique d’art oratoire et conférencier en développement humain. Son caractère enthousiaste, passionné et curieux l’a amené à s’intéresser très tôt aux disciplines qui transcendent l’être humain tout en le poussant à vivre en harmonie avec la nature et ses rythmes.
Il est co-fondateur de l’école de yoga en ligne monyoga, ayant pour mission l’enseignement traditionnel du yoga, son rayonnement et son développement.

Tags

Rejoignez notre communauté

Notre communauté virtuelle est un espace collaboratif pour échanger et partager sur le monde du yoga. L’inscription est gratuite !

ARTICLES RECOMMANDÉS